Vos orthèses fonctionnelles

Imprimées en 3D

Modes d'emplois

Semelles de ville polyvalentes
Semelles de ville et de sport

Ces document sont donnés au patient lors de la remise de ses semelles

Réalisées en EVA

Modes d'emplois

Semelles de ville polyvalentes
Semelles de ville et de sport

Ces document sont donnés au patient lors de la remise de ses semelles

Questions fréquemment posées

Les orthèses doivent toujours être placées bien en arrière, dans le fond de la chaussure et sur le bord extérieur. La cuvette de l’orthèse est positionnée contre la structure de la chaussure (contrefort et cambrion) ne laissant aucun espace au talon pour s’appuyer contre la semelle de propreté de la chaussure.
En plaçant les semelles sur le bord latéral externe de la chaussure, il est fort probable que vous retrouviez un « espace vide » non comblé par la semelle du côté interne. C’est tout à fait normal et prévu à cet effet, permettant au premier rayon (ensemble anatomique comprenant le gros orteil et son axe de mouvement) d’agir convenablement lors de la marche.

Ce n’est pas à vous à adapter vos chaussures au port des orthèses, mais bien à celle-ci de s’adapter à la chaussure. La présence des orthèses ne nécessite, par exemple, pas de porter des chaussures ayant une pointure de plus que celles que vous portez habituellement. Il s’agit d’une des assurances que nous vous apportons lors de la proposition de traitement.
Pour certaines chaussures de sport particulières, par exemple, nécessitant un ajustement de l’orthèse de sport, nous prenons le temps de la modifier pour permettre toutes les activités. Concernant les chaussures de femme, notamment ouvertes, nous vous conseillons plusieurs possibilités et solutions. En effet, beaucoup de nos patientes portent leurs semelles toute l’année, dans des chaussures de types très différents et ce quelle que soit la saison. Nous rappelons, cependant, qu’une chaussure avec un talon dépassant 4 cm ne permet plus à l’orthèse d’agir correctement, elle est donc déconseillée. Ainsi que tout compromis dans la qualité des chaussures diminuera l’effet de vos orthèses.

Néanmoins, nous pouvons vous conseiller quelques recommandations générales dans le choix de votre chaussage.
Notez qu’une chaussure permettant une certaine aisance de mouvement des orteils dans la chaussure est à choisir.
Une « bonne chaussure » sera de construction solide avec un bon contrefort et un cambrion rigide. Elle doit également répondre à certains tests (de flexion et de torsion) que votre praticien peut vous montrer.

Vos orthèses résistent, dans une certaine mesure tout de même, à l’eau. Vous pouvez donc sans hésitation les nettoyer avec de l’eau et du savon doux, avec une petite brosse ou éponge. Pour un nettoyage moins fréquent (à ne pas faire tous les jours), n’hésitez pas à les mettre en machine à laver jusqu’à 40° (traitez-les comme du linge délicat).
Soyez prudent, vos orthèses sont thermosensibles, elles résistent donc mal aux fortes chaleurs. Évitez de les laisser sécher sur un radiateur ou près d’un feu ouvert/poêle.

Si vous êtes encore dans la période d’adaptation, vous pouvez ressentir une gêne, mais celle-ci ne doit pas devenir douloureuse. Si c’est le cas, contactez-nous afin que lors d’un rendez-vous nous puissions vous aider.

Si vous avez passé la période d’adaptation et la première visite de contrôle, sachez que si votre problème mécanique vous fait moins mal, mais est encore présent c’est tout de même bon signe. En effet, dans certains cas où des déviations sont fortement marquées, l’orthèse peut nettement améliorer la situation sans pour autant que le problème ai disparu totalement. Les corrections progressent dans le temps, mais ne sont pas instantanées. Elles peuvent donc dans certains cas ne pas être efficaces au niveau de la douleur ressentie à 100% tout en étant appropriées et correctement ajustées. N’hésitez tout de même pas, en cas de doute, à prendre rendez-vous chez nous pour un contrôle.

Le but de vos orthèses fonctionnelles est bien différent de celui de semelles orthopédiques. Nous ne cherchons pas juste à maintenir le pied dans une position correspondant à une norme définie. Sur base d’un examen complet de l’ensemble de votre corps, nous allons corriger le pied pour le mettre dans sa position idéale (qui est différente du pied gauche et droit, et de ceux des autres patients).

Le but est bien de corriger petit à petit le pied afin qu’il réapprenne à travailler et à bouger dans une bonne configuration (dans les bons plans et les bons axes), tout en permettant de préserver au mieux toutes les structures sus-jacentes. Dans la plupart des cas, après un certain temps de traitement, le patient peut s’en passer, les retirer et pourra marcher convenablement sans, dans le long terme.

On ne parlera pas d’une durée, mais bien d’un objectif de correction. Une orthèse fonctionnelle peut corriger entre 10 et 15 degrés de déviation, selon les patients. C’est donc en venant régulièrement à vos visites de contrôle biannuelle que nous serons en mesure de vous dire :
* L’orthèse a corrigé ce qu’elle pouvait et n’agit plus suffisamment dans le sens de la correction * Si l’orthèse a terminé toutes les corrections et permet au patient de ne plus la porter du tout, car son traitement est fini * Dans le cas des enfants ; si l’orthèse est devenue trop petite pour le pied qui grandit. On compte généralement une « durée de vie » de 2 pointures

Pour repérer quelle semelle se place sous le pied gauche ou droit, il vous suffit de les sortir de vos chaussures et les placer l’une à côté de l’autre. Si positionnées comme ça, leurs formes à l’avant ressemblent à une flèche pointant vers l’avant, alors elles correspondent bien au bon bien.

Les semelles de propreté de vos chaussures peuvent rester dans la chaussure, tant qu’elles ne présentent pas de courbures ou formes particulières qui amplifieraient ou annuleraient les fonctions de vos orthèses.